Nom de famille RONFLARD - par commune

Site créé le 25 avril 2000

Mis à jour le 06 novembre 2006

 

LIMERAY (Indre-et-Loire)

 

Limariacum (7e)


  • Canton d'Amboise - Arrondissement de Tours.

  • Superficie : 1439 ha - Altitude : 59 mètres - Population 1999 : 960 hab. - Habitants : les Limeriens.

  • Ressources et productions : vergers, vignes. AOC Touraine-Amboise. Apiculture. Coopérative agricole, cave coopérative.

  • Vie locale : Fête communale : deuxième dimanche de juin, deuxième dimanche d'août au Haut-Chantier ; patronale : 22 janvier. Pêche, cyclotourisme.

  • Cours d'eau : la Cisse (hors site) => http://www.val-de-cisse.com/.

  • Origine du nom : du latin Limeriacum, de Limes : la limite, la bordure ou aussi le passage. Héritière de l'ancienne Lithoriacum ou villa Lithomarii. Le village s'est donc développer à partir du domaine de Lithomar, un riche propriétaire terrien de l'époque gallo-romaine. Ce personnage au nom germanique est sans doute l'un de ces "barbares" que les gouverneurs de province romains encourageaient à émigrer vers leurs territoires à l'époque du Bas-Empire (3/4e siècle) pour y défricher et exploiter de nouvelles terres. A moins qu'il ne s'agisse d'un guerrier germanique, arrivé dans la région vers le 5e ou 6e siècle. Certains étymologistes relient le nom de l'endroit au mot gaulois limo = orme.

2004

 

Le Haut Chantier

Ce lieu-dit au nord de la Loire, situé sur la commune de Limeray, est un ancien relais de poste et une étape des pèlerins de Compostelle placée sous la protection de l'ancienne abbaye cistercienne de Moncé, près du bourg de Limeray (911 habitants) fondée en 1209 par Sulpice d'Amboise.

 

 

Extrait de "Le patrimoine des communes d'Indre-et-Loire" (FLOHIC Editions) :

 

"Le territoire de Limeray, à 30 kilomètres de Tours et de Blois, servait d'étape de repos après une journée de marche pour les soldats romains venant de l'une ou l'autre ville. La cité possède à l'époque mérovingienne un atelier monétaire. En 1190, elle appartient à Hugues II d'Amboise, dont les descendants directs ou indirects (1) sont seigneurs jusqu'en 1431. La terre est alors confisquée et devient une prévôté royale, que les rois donnent d'abord par engagement et qui ensuite est vendue. Les DU BOIS (2) sont seigneurs engagistes de Limeray aux XVe et XVIe siècles. Dans le "quartier" du Haut Chantier, qui borde la levée de la Loire, se trouve les vestiges d'un rare village de mariniers en Touraine. Non loin de là est situé un ancien relais de poste aux chevaux. L'activité principale de Limeray a toujours été la culture de la vigne et de nombreux viticulteurs, rivalisant de qualité, se succèdent de père en fils, sur la commune. Les Limeriens sont aussi réputés de bons musiciens".

N.B. : Temple protestant en 1563.

 

(1) = Charles d'Amboise (1463-1511), seigneur de Chaumont-sur-Loire [ref. Anselme, Généralités de la Maison de France (1733) - VII 119, 879 - VIII 383 + Charavay, autogr. document historique - B. FILLON (1877) - II 5] et Georges d'Amboise (1460-1510), archevêque [ref. ...]

(2) = Seigneurs des Arpentis vers 1585 (décès en 1588) fils de Louis du Bois, chevalier, seigneur des Arpentis, de Montreuil et d'Autrèche [ref. Carré de Busseroles].

 

Les premiers actes des registres paroissiaux sont de 1534 (soit 5 ans avant l'édit de François 1er) :

  • baptêmes = 1534 à 1792 (lacunes 1550 à 1574).

  • mariages = 1574 à 1792 (lacunes 1581 à 1586, 1606 à 1609, 1611 à 1639).

  • sépultures = 1574 à 1792 (lacunes 1581 à 1586, 1606 à 1609, 1611 à 1676).

Curés :

 

Hugues PERNOT (1513) - Claude POUPERON (1659) - Thomas FEMAU (1678-1703) - BONNETTE - DALO(U)IN (1738) - F. MENARD (1753) - MORIN (1764) - CHAT(A)IN (1786).

 

Notaires :

 

André HARMEN (1651-1654) - André BEDACIER (1656-1679) - Joseph BONIGALLE (1680-1693) - Charles BUCHER (1723-1729) - Pierre BENARD (1731-1754) - Pierre CALLICHET (1762-1763).

 

Population :

 

Année

Population

Année

Population

Année

Population

Année

Population

1687

198 feux

1732

228 feux

an 8

1115

1872

1063

1696

200 feux

1740

211 feux

1820

1180

1901

961

1709

207 feux

1772

260 feux

1831

1129

1926

867

1715

180 feux

1787

278 feux

1841

1107

1962

834

1724

179 feux

an 2

1062

1851

1161

1990

977

 

Divers :

  • Abbaye de Moncé : abbaye de femmes, appartenant à l'ordre de Cîteaux, fondée en 1209 par Sulpice d'Amboise à Fons de Monceio. Au début prieuré puis construction en 1212 d'un monastère, cloître et église. Erigé en abbaye en 1652 par Innocent X. Tout (ou presque) fut détruit à la Révolution sauf un petit pavillon du 17e, quelques fragments de murs et 4 piliers.

  • Fief de la famille d'Amboise, Limeray devint prévôté royale à partir du XVe siècle.

  • Limeray appartenait au bailliage d'Amboise avant novembre 1765 de celui de Tours ensuite.

  • 1er plan cadastral : 1809.

  • Les Fougerets passe de Limeray à Pocé-sur-Cisse en 1931 (43 habitants à cette date).

  • Carte de Cassini : Voir

  • Site Internet (vous sortez du site) : www.loire-france.com/limeray

Patrimoine :

  • Eglise Saint Saturnin (XIe, XIIe, XVIe, XVIIIe), rue de Blois: narthex moderne, nef de trois travées remaniée XVIème siècle, chœur à voûte angevine, abside en cul-de-four, clocher roman XI/XIIe siècles; statues XV/XVIe siècles, fer à hosties XVIe siècle. En 1690, un différent a opposé les religieuses de Moncé à la paroisse à propos (en autres choses) des réparations du dit clocher. Celui-ci s'est écroulé sur le coeur en 1711 et a été restauré en 1715. La crue de la Loire, en 1856, a causé de nombreux dégâts. Inscrit aux Monuments historiques le 30 mars 1926 et classé le 16 octobre 1992 (clocher roman + objets mobiliers classés). Propriété de la commune.

2004

 

  • Ancien Palais de Justice de la Prévôté Royale ou Audience (XIVe et XVIe), rue d'Enfer : Les seigneurs DU BOIS y rendait la justice. L'édifice sert de grange lorsque Pierre de MOLAN, seigneur de Saint-Ouen, l'achète en 1585. Inscrit aux monuments historiques le 24 avril 1968 (façades et toitures). Propriété d'une personne privée.

2004

  • Ancienne poste (fin XVIe et XIXe), levée de la Loire : Pierre CULLERRE, dernier maître de poste, meurt en 1785. Fut transformé, en 1960, en Musée de la Poste lequel fut transféré à Amboise.

  • Manoir d'Avisé (2e moitié XVe, XVIIe, XIXe), en haut du coteau : deux ailes en équerre, autrefois fortifié, il a appartenu à Lucien BLAIVE frère de l'abbé lequel a laissé un manuscrit sur la vie de la commune et le souvenir de son ministère par son goût artistique original. Inscrit aux monuments historiques le 5 décembre 1984 (façades et toitures, intérieur de la chapelle, escalier, 4 cheminées, élévation, décor intérieur). Propriété d'une personne privée.

 

  • Abbaye de Moncé (XVIIe) : derniers vestiges d'une importante abbaye fondée au XIIIe siècle par Saint-Sulpice de Tours, et érigée en abbaye en 1652. Pavillon XVIIe siècle et château XIXe siècle. Jardin d'agrément de l'ancienne abbaye de Moncé milieu 19e siècle : pigeonnier ; terrasse en terre-plein ; rampe d'accès ; communs ; clôture de jardin ; jardin potager ; avenue de jardin ; escalier indépendant. Propriété privée.

  • Colombier de Moncé (fin du XVIe).

  • Château du Plessis XVIe siècle, remanié.

  • Habitat troglodytique.

  • Pont XIVe siècle, restauré, sur la Cisse.

  • Coteaux viticoles dominant les vallées de la Loire et de la Cisse : points de vue.

  • Circuit automobile touristique des bords de Loire.

Bibliographie et archives :

  • Manuscrit N° 1310 (1396) – Bibliothèque de Tours.

  • Visites pastorales et notes du curé de Limeray – Abbé BLAIVE – 1872 à 1898, manuscrit au presbytère et photocopie du texte intégral dans " Revue du cercle Ambacia " – Amboise, N°1, 1984, 23 à 28.

  • Archives  historiques du 37 : C 603, 633, 651 ; E 26, 89 ; G 856 et G1 1753 (Rôle de la taille).

  • Le "palais" de Limeray. Une étude de bâti en Indre-et-Loire - Marie-Eve Scheffer et Sylvie Serre - Revue Archéologique du Centre de la France, Tome 36, 1997 (pages 161-173). ISSN-0220-6617.

RONFLARD

Le texte le plus ancien mis à jour avec trace du nom RONFLARD à Limeray est de 1481. Dès 1534, dans les registres paroissiaux, on dénombre environ 25 individus (dont 16 adultes) portants le nom RONFLARD; ceci atteste de la présence du nom bien avant 1500 à Limeray. La présence RONFLARD est ensuite permanente jusqu'à nos jours avec des effectifs importants : 422 naissances (dont 137 après la révolution) ont été mises à jour dans la commune de 1534 à 2000. En 1886, 46 RONFLARD de naissance vivent dans cette commune. La plupart habitaient le bourg [12 familles dans la seule rue d'Enfer [voir] en 1886 (voir images ci-dessous)].

Chiffres : 422 baptêmes ou naissances, 152 mariages et 218 sépultures ou décès mis à jour.